Accueil des réfugiés : la situation en Savoie


Une réunion organisée par le Préfet de Savoie le 30 septembre a permis de faire le point sur l’accueil des réfugiés en Savoie.

 

Sur le plan national, la France s’est engagée à accueillir 30700 réfugiés supplémentaires sur 2 ans ; essentiellement Syriens, Erythréens, Irakiens.

En Savoie, 7 familles syriennes arrivent d’ici quelques jours, issues de camps du HCR (haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU), logées par des bailleurs sociaux sur le bassin chambérien.

 

Quelques principes sont rappelés :

  • Pas de tri parmi les demandeurs d’asile ou réfugiés : l’accueil des « nouveaux » ne se fait pas au détriment des autres.
  • L’accueil dans le logement social ne se fait pas au préjudice de ceux qui attendent déjà depuis longtemps.

 

Actuellement en SAVOIE en terme d’hébergement :

  • 190 places en CADA (centre d’accueil de demandeurs d’asile), gérées par Adoma,
  • 50 places en HUDA (hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile), gérées par la Sasson,
  • 48 places en AT-SA (accueil temporaire – service de l’asile) + 80 s’ouvrant début octobre dans l’ancien CADA de St Michel de Maurienne (Adoma)

 

Objectifs de mobilisation supplémentaire :

  • 48 places en logement social, sur 2015-2016, pour des réfugiés déjà présents en France ou en Savoie, afin de libérer des hébergements.
  • Augmenter l’hébergement des demandeurs d’asile, sans porter préjudice au « plan hiver », en privilégiant l’hébergement collectif avec des « moyens structurés ».
  • Logement : coordonner l’offre et assurer la fluidité.
  • Accompagnement : adapter l’offre et le volume ; des missions remplies par des jeunes en service civique.

 

Recueil des propositions d’accueil

Pour préparer l’accueil des semaines et des mois à venir, les maires sont chargés de transmettre aux services de l’Etat les propositions d’accueil. Au-delà du seul lieu d’hébergement, il s’agit aussi d’envisager l’accompagnement social, sanitaire des familles. L’importance de la scolarité est rappelée comme celle de l’apprentissage du français.

Enfin, pour permettre l’intégration deux dimensions essentielles doivent être favorisées : l’insertion professionnelles et l’insertion sociale par de vraies relations humaines avec l’environnement.

Accueil des réfugiés : la situation en Savoie

Post navigation


One thought on “Accueil des réfugiés : la situation en Savoie

  1. bonjour
    comment un jeune retraité (prof d’EPS) pourrait il s’investir dans “l’accompagnent social” des réfugiés ?
    je suis prêt à partager mes loisirs (randonnées) pour faire découvrir notre région…
    j’habite à La Bridoire
    cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *