L’asile au sud

Genres : Pédagogique. Auteur : Luc Cambrezy.

L’accueil des réfugiés, naguère fierté et honneur des pays démocratiques, est aujourd’hui relégué au rang «d’immigration subie». Dans un monde globalisé, défendre les droits humains fondamentaux en accordant l’asile aux personnes persécutées est devenu une contrainte que tous les États cherchent à faire endosser par d’autres.

L’Europe affirme ainsi que les réfugiés doivent trouver asile dans le premier pays sûr traversé, ce qui tend à enfermer les réfugiés dans les régions mêmes des conflits. Les pays du Sud, principaux pays de premier accueil, se retrouvent ainsi au centre du système mondial de protection, avec des moyens très limités et des politiques d’asile souvent inexistantes et parfois même profondément arbitraires. Comment les réfugiés et les États du Sud s’adaptent-ils à cet enjeu mondial de civilisation ? Les analyses réunies ici par des auteurs du Sud et du Nord sur l’Afrique Australe, le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte-d’Ivoire, le Maghreb, les Territoires palestiniens, Israël, le Liban, et sur les passagers clandestins en Méditerranée montrent la diversité et la complexité des situations d’errance et de déracinement.

L’analyse de ces situations concrètes, illustration de conflits d’intérêts contradictoires souvent diamétralement opposés, révèle l’ampleur de la fracture entre le Nord et le Sud.

L’asile au sud

Post navigation