Les épreuves de l’asile : Associations et réfugiés face aux politiques du soupçon


Dans le contexte actuel de stricte sélection des dossiers, les demandeurs d’asile en France connaissent un long et difficile parcours avant d’obtenir le statut de réfugié. Dans quelles conditions et au prix de quelles négociations les organisations institutionnelles et associatives sont-elles devenues les acteurs des politiques d’accueil et d’aide aux réfugiés ? Estelle d’Halluin-Mabillot analyse le rôle des acteurs associatifs dans la procédure d’asile : conseillers juridiques, accompagnateurs et passeurs d’histoire, médecins, tous participent à l’élaboration d’un dossier qui doit convaincre les instances décisionnelles. Quotidiennement, ils sont confrontés à la mission d’assistance que l’État leur confie et aux obstacles mis en place par les pouvoirs publics, oscillant entre accueil et contrôle. Les membres des associations sont amenés à élaborer et à mettre en oeuvre une “justice locale”, en définissant partiellement les critères d’éligibilité des requérants. Ils travaillent à construire le dossier, pour les uns autour du récit biographique, pour les autres à partir de l’expertise médicale des victimes de violence. Ce livre est le fruit d’une enquête menée principalement au sein du milieu associatif, dans des permanences juridiques, des centres de soins, d’hébergement et de transit. Il s’inscrit à la croisée de la sociologie de l’immigration et de la sociologie du droit.

Les épreuves de l’asile : Associations et réfugiés face aux politiques du soupçon

Post navigation