Des CAO au PRAHDA


“Le programme Prahda prévoit la création de 5351 places d’hébergement d’urgence pour les demandeurs d’asile.Le projet irrite de nombreux maires, qui craignent de ne pas pouvoir assumer ce flux.Quant aux associations, elles s’inquiètent des futures conditions d’accueil et redoutent l’accélération des procédures de renvoi.”

Article du journal le Figaro du 27/06/2017.

“C’était en septembre dernier. Le ministère de l’Intérieur lançait un appel d’offres afin de mettre en place un nouveau dispositif pour les migrants: le programme d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile (Prahda). L’objectif de l’État était simple: créer des logements d’urgence pour alléger un parc déjà saturé. En novembre dernier, Adoma, principal bailleur des travailleurs migrants, a remporté la totalité des lots pour un montant de plus de 162 millions d’euros. En plus de son patrimoine existant, la société, anciennement Sonacotra, a prévu notamment de transformer et de rénover de vieux hôtels non rentables. Aujourd’hui, un tiers des places ont d’ores et déjà été créées, selon le ministère de l’Intérieur. Mais le dispositif irrite de nombreux maires de petites communes, qui craignent de ne pas pouvoir assumer ce flux. Quant aux associations, elles s’inquiètent des futures conditions d’accueil et redoutent l’accélération des procédures de renvoi.”

<<Cliquer ici pour lire l’article en entier

Des CAO au PRAHDA

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *