Morts et disparus en mer – La Méditerranée, une mer devenue frontière


Nouvelle brochure du GISTI.
“Une publication de sensibilisation de la coalition Boats 4 People.

Depuis 2014, plus de 10 000 personnes en migration ont perdu la vie en Méditerranée. Ces morts font la une de l’actualité, mais les approches émotionnelles ou sécuritaires ne suffisent pas à rendre compte de cette hécatombe suscitée par les politiques européennes de renforcement des contrôles aux frontières. Elles contribuent à alimenter le fantasme de « l’invasion ».

Dans cet espace méditerranéen où se croisent bateaux de pêche et de marine marchande battant pavillons de tous les pays du monde, bâtiments et appareils des garde-côtes, des services douaniers, des armées des différents pays du pourtour méditerranéen ou encore de Frontex (l’agence de contrôle des frontières extérieures de l’Union européenne), les responsabilités sont diffuses : qui doit intervenir, dans quelle situation et comment ?

D’autres espaces maritimes européens, souvent méconnus, sont aussi le théâtre de situations dramatiques. Au large du département français de Mayotte, selon les autorités comoriennes, en 20 ans, au moins 12 000 personnes sont mortes.

Ce guide est distribué gratuitement dans les actions et événements organisés par la coalition Boats 4 People*.”

Voici l’article et le lien pour le télécharger:

http://www.gisti.org/spip.php?article5523#som

Morts et disparus en mer – La Méditerranée, une mer devenue frontière

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *