Nouveau dispositif d’hébergement : la réalité des PRAHDA


Programme d’Accueil et d’Hébergement des Demandeurs d’Asile.

Les Prahda : isoler, invisibiliser, expulser !

Article paru sur Médiapart le 13/11/2017 (Agathe Senna)

“(…) On commençait à parler en France d’un nouveau dispositif d’hébergement, le Prahda, géré par Adoma, qui avait « remporté le marché » en novembre 2016, après l’appel d’offres du ministère de l’Intérieur. Le Prahda, Programme d’Accueil et d’Hébergement des Demandeurs d’Asile, serait officiellement un relai des CAO – autre dispositif d’accueil des demandeurs d’asile – et théoriquement « dispositif d’hébergement d’urgence », dans un objectif d’augmentation des places d’accueil des demandeurs d’asile en France. (…)

Mais le constat des associations et collectifs sur place est alarmant. Les conditions de vie dans ces lieux, pour la plupart des anciens Formule 1, sont très préoccupantes. Ce nouveau dispositif nuit gravement aux droits des demandeurs d’asile, notamment en matière juridique, et ce, loin des villes, dans l’indifférence quasi-générale.”

Isolement et détérioration des conditions de vie (…)

Des transferts incessants (…)

Une machine à expulser (…)

“des ex-hôtels Formule 1, souvent non-équipés, en bord d’autoroute, au milieu de nulle part, avec un très faible nombre d’employés. La conséquence de cet isolement, c’est l’absence complète d’accès aux associations d’aide juridique et sociale, l’absence complète d’accès à des cours de français et au tissu de relations et d’entraide susceptibles de rassembler les personnes et de les aider à faire valoir leurs droits.”

Un article édifiant à lire ici :
Les Prahda : isoler, invisibiliser, expulser

 

 

Nouveau dispositif d’hébergement : la réalité des PRAHDA

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *